Page 9 - Magazine Essentiel n25

Version HTML de base

Cette pensée a développé des attitudes, des com-
portements qui étaient contraires à son être profond
et qui le faisaient souffrir. Maintenant qu’il en a pris
conscience, il peut acquérir une force par la médita-
tion et s’en libérer.
Augmenter et maîtriser l’énergie
L’univers entier n’est qu’un vaste océan d’énergie qui
engendre sans cesse des milliards de formes de vie
en évolution. De par son corps et le moi conscient qui
l’habite, l’être humain est un créateur d’énergie au
sein de cet océan. Il peut engendrer et émettre une
grande quantité de vibrations et ainsi créer et nourrir
des êtres spirituels.
Le corps physique produit naturellement une énergie
spirituelle qui est précieuse au-delà de l’imagination.
Il fait cela naturellement, généreusement. Les hiéro-
phantes d’Egypte ont créé un grand nombre de pos-
tures du corps pour augmenter cette énergie et pour
la canaliser vers des objectifs supérieurs, grandioses,
bénéfiques. L’Inde a hérité par la suite de cette science
des postures du corps et c’est ainsi qu’est né le Hatha
yoga, fondement de tous les autres yogas. Il est à re-
marquer que les civilisations égyptiennes et indiennes
figurent parmi celles qui ont duré le plus longtemps.
Elles connaissaient les secrets de l’énergie spirituelle
qui émane naturellement du corps physique et que
l’on peut augmenter et canaliser par certains mouve-
ments sacrés. Il faut aussi porter son attention sur le
fait que l’Egypte ait été l’une des plus belles civilisa-
tions du monde au niveau de l’architecture, du cadre
de vie, du climat social, du niveau de vie, de la végé-
tation, des jardins, du contact avec la nature vivante.
En effet, un beau cadre de vie, un climat social harmo-
nieux, une nature vivante et forte possèdent la capa-
cité d’augmenter l’énergie. La Chine avec le Feng Shui
et les celtes avec leur chêne sacré et leur alignement
de pierres semblent eux aussi avoir connu et maîtrisé
ces secrets de l’énergie qui émane du corps physique.
La première chose à faire est
donc de comprendre
que le corps émet de l’énergie.
Deuxièmement,
il faut apprendre à devenir conscient
de son énergie. Cela se produit en portant son atten-
tion sur elle. L’attention et la conscience ont pour effet
d’augmenter la qualité de l’énergie. Le fait de porter
aussi son attention sur le corps éveille l’énergie. Il
faut prendre l’habitude de conduire le corps dans le
bien-être, dans le repos, la juste nourriture, la bonne
respiration, les mouvements harmonieux. Certains ali-
ments, gestes, attitudes, comportements, postures,
rythmes respiratoires, pensées… diminuent l’énergie,
alors que d’autres l’augmentent. C’est toute une sen-
sibilité, tout un apprentissage à redécouvrir.
L’énergie dont je parle ici n’est pas mécanique, morte,
prévisible… Elle est une avec la vie, elle est la vie,
elle est spirituelle, amoureuse, vivante, sensible, in-
telligente… Si un être porte son attention sur elle et
devient conscient de sa présence, il peut élever sa
propre vibration par son propre vouloir. Ce qui rend
cette énergie puissante, c’est le corps humain.
A bien y regarder le corps semble avoir été créé à l’ori-
gine comme un temple, comme expression de cette
énergie, comme un instrument de précision pour la
manier et la manifester. Lorsqu’un homme bouge son
corps avec conscience, avec l’attitude intérieure juste,
avec la pensée juste, avec la volonté juste alors elle le
traverse et agit à travers lui.
Troisièmement
, il faut développer le discernement
pour savoir qui notre énergie nourrit, renforce, dans
quelle direction elle se dirige, qui l’utilise. Ce discerne-
ment est fondamental car de lui dépend la libération
et l’épanouissement.
Dans leur majorité, les humains vivent et travaillent
pour alimenter des choses qu’ils n’emporteront pas
avec eux au-delà des portes de la mort. Bien sûr, tout
n’est pas négatif et il est normal de s’occuper des be-
soins du moi terrestre, mais tout ne doit pas passer
là-dedans. Il est fondamental de trouver son véritable
intérêt et d’apprendre à nourrir le moi supérieur. C’est
en retournant vers le haut que l’énergie augmente et
qu’elle devient capable de tout prendre en charge et
d’accorder toutes les bénédictions.
Quatrièmement
, il faut apprendre à économiser l’éner-
gie, c’est-à-dire à ne pas faire n’importe quoi dans la
vie. Il est des expériences dont on ne se relève que
très difficilement. Il est des expériences inutiles et le
gaspillage doit être banni.
Savoir employer ses énergies d’une façon juste est
une bénédiction. Il y a certaines pensées, certains
sentiments, certaines habitudes qui sont de véritables
C
ORPS -ÂME - ESPRI T
8
Magazine
ESSENTIEL