Page 39 - Magazine Essentiel n25

Version HTML de base

C
O
N
S
C
IE
N
C
E
,
C
H
A
M
P
É
N
E
R
G
É
T
I
Q
UE
E
T
C
O
R
PS
P
H
Y
S
I
Q
U
E
Un changement dans la conscience crée un change-
ment dans le champ énergétique. Un changement
dans le champ énergétique apparait avant qu’un
changement n’apparaisse sur le plan physique.
Ainsi, les événements se déroulent dans cet ordre :
de la conscience au champ énergétique, puis à la
structure physique, le corps. Lorsqu’on observe le
processus de cette manière, on s’aperçoit que ce
n’est pas le corps physique qui crée le champ éner-
gétique, mais plutôt le champ énergétique, l’effet
de la conscience, qui crée le corps physique.
Ce qui nous apparaît comme le corps physique n’est
que le résultat final d’un processus qui commence
avec la conscience.
La conscience, le champ énergétique et le corps
physique sont tous dans un état d’équilibre les
uns par rapport aux autres. Lorsqu’une tension se
manifeste dans la conscience à la suite d’une déci-
sion ou d’une réaction, le champ énergétique et le
corps physique s’harmonisent avec la conscience
et un symptôme apparait alors sous l’aspect d’une
tension dans le corps, qui reflète la tension dans la
conscience. Lorsque le champ énergétique est trai-
té et rééquilibré, la conscience et le corps trouvent
un nouvel état d’équilibre avec une nouvelle confi-
guration d’énergie, les tensions peuvent alors être
libérées et les symptômes disparaître.
E
N
P
R
A
T
I
Q
U
E
:
Vous devez vous percevoir comme un système éner-
gétique et rien d’autre, et éviter de vous impliquer
au plan émotionnel dans le symptôme que vous
voulez faire disparaître. Alors, vous serez en mesure
de supprimer le mal ou la douleur.
Vous pourrez guérir des coupures ou des bleus en
plaçant votre main sur la zone affectée, en imagi-
nant que la guérison se produit et en observant ce
processus au fur et à mesure que les vaisseaux san-
guins se ressoudent, que la blessure se cicatrise :
insistez sur le fait de voir tout cela guéri et décidez
que c’est le cas.
Lorsque vous traitez un mal de tête, vous consta-
terez, au moment où il quitte votre conscience, que
certaines pensées quittent celle-ci en même temps
– un peu comme un nuage qui disparaît. Vous com-
prendrez que ces pensées étaient associées au
symptôme et qu’elles l’avaient créé. Ne poursuivez
pas ces pensées, regardez-les simplement partir et
voyez comme votre conscience est plus claire main-
tenant.
Si le symptôme est accompagné d’un aspect émo-
tionnel, parce que le problème se situe à l’intérieur
de votre corps, les effets du traitement peuvent
prendre un peu plus de temps à se manifester, mais
cela nécessitera de toute façon beaucoup moins de
temps que de laisser le symptôme être traité sim-
plement dans la réalité physique soumise à la loi de
cause à effet.
Si vous choisissez la méditation comme forme
d’auto-guérison, non seulement cela n’interférera
pas avec un éventuel traitement médical, mais cela
accélérera le processus.
„
Po
ur
e
n
sa
v
oir
p
lu
s
:
Tout peut être guéri – Ed. Dangles
R
ESSOURCES INTÉRI EURES
38
Magazine
ESSENTIEL