Page 27 - Magazine Essentiel n25

Version HTML de base

C
HEMIN DE FLORAI SON
L’AMOUR EST VOTRE NATURE
Lorsque vous acceptez cette fabuleuse vérité sur
vous, votre vie se met à se transformer. Vous com-
mencez à comprendre que chaque rencontre est
sacrée.
Chaque action, chaque mot prononcé est une occa-
sion de donner et de recevoir l’amour. Vous ne vivez
plus sur les berges du fleuve, mais dans le fleuve lui-
même. Le flux de l’amour vous traverse où que vous
alliez et quoi que vous fassiez.
Vous savez maintenant la vérité. Vous savez com-
ment trouver le fleuve de l’amour dans votre cœur
et comment vous immerger dedans. Vous savez que
l’amour est votre nature et que tout le reste est une
illusion fausse née de quelque peur, de quelque
contraction.
PRATIQUER LA PRÉSENCE
La pratique spirituelle est ancrée dans l’instant : à un
moment, nous nous sentons connectés à l’amour, et
le moment d’après, nous ressentons la séparation.
C’est la nature de la conscience que de monter et de
descendre, de s’intérioriser et de s’extérioriser, de se
connecter et de se déconnecter.
Nous devons accepter ce fait. Si nous faisons pres-
sion sur nous pour rester connectés, nous exacer-
bons l’expérience de séparation. La pression ne fonc-
tionne pas. Seule l’acceptation marche. Acceptez ce
qui se produit. Acceptez votre ressenti.
Quand vous acceptez, vous apportez déjà de l’amour.
Lorsque vous n’acceptez pas, lorsque vous voulez
que les choses soient différentes de ce qu’elles sont,
vous augmentez le sentiment de déconnexion. Alors
ne résistez pas à votre expérience.
Accompagnez-la avec compassion. Si vous êtes triste,
accompagnez votre tristesse. Si vous êtes en colère,
accompagnez votre colère. Si vous vous sentez seul,
accompagnez votre solitude. Accepter et « être pré-
sent à » sont des actes d’amour.
Lorsque vous vous offrez de l’amour, il vous est im-
possible de ne pas vous sentir aimé.
L’amour répond à l’amour. Ce que vous donnez, vous
le recevez, et ce que vous recevez, vous le rendez.
Voilà l’extraordinaire nature de l’amour. Voilà pour-
quoi, c’est le plus grand pouvoir de l’univers.
ÊTRE SOI-MÊME
Chacun de nous a un plan de vie unique pour son in-
carnation. Nous avons des points forts et des points
faibles, des qualités et des défauts. Comprendre et
accepter qui nous sommes est d’une importance
capitale sur le chemin spirituel. Nous ne sommes
pas ici pour ressembler à quelqu’un d’autre. Nous
sommes ici pour être qui nous sommes.
Le grand obstacle au processus de compréhension
de soi est notre tendance à accepter et à intériori-
ser les croyances que les autres ont sur nous. Ils
ne savent pas qui nous sommes, ce qui ne les em-
pêche pourtant pas de projeter leurs propres désirs
et leurs propres peurs sur nous. Ils savent ce qu’ils
veulent pour notre propre vie. Les parents et autres
figures d’autorité peuvent avoir un énorme impact
sur nous. Nous désirons leur faire plaisir. Nous dési-
rons les rendre heureux pour qu’ils nous aiment et
nous acceptent. Par conséquent, nous trahissons
souvent notre plan de vie intérieur dès notre plus
jeune âge. Nous apprenons à nous conformer à ce
que les autres veulent de nous et non pas à être qui
nous sommes. Avec un peu de chance, nous voyons
ce processus d’auto-trahison très tôt. Nous compre-
nons que nous devons nous individualiser et affirmer
notre propre vie.
LA FIDÉLITÉ
À NOTRE ÊTRE PROFOND
La question transformationnelle consiste à deman-
der : « Est-ce en harmonie avec qui je suis ? » au-
trement dit, « cette pensée, cette action, ce senti-
ment, reflètent-ils mes dons/talents/tempérament/
uniques ou ai-je, en l’occurrence, le désir de faire
plaisir à quelqu’un d’autre (parent, conjoint(e),
maître, gourou ou autre figure d’autorité) ? ». Le
fait de vous poser cette question de manière ré-
pétée vous empêche de vous trahir. Vous devez
comprendre consciemment à quel moment vous
recherchez l’approbation des autres et comment,
ce faisant, vous cédez votre pouvoir. Tenter de faire
plaisir aux autres ne marche jamais, parce qu’au
bout du compte, ils ne sont pas contents. Ils n’ap-
prouvent pas. Ou alors ils se servent de leur appro-
bation comme d’une carotte pour vous manipuler et
vous faire faire ce qu’ils veulent.
26
Magazine
ESSENTIEL