Page 23 - Magazine Essentiel n25

Version HTML de base

22
Magazine
ESSENTIEL
De façon identique, les mêmes principes cosmiques
sont utilisables dans notre corps. Les cinq éléments
qui constituent le corps physique de l’être humain se
retrouvent dans trois forces vitales, trois bio-énergies,
appelées
doshas
, responsables des fonctions phy-
siques, psychiques et spirituelles du corps.
Vata
pour
l’éther et l’air,
Pitta
pour le feu et l’eau et
Kapha
pour la
terre et l’eau.
LES TROIS BIO-ÉNERGIES
– LES DOSHAS -
Vata
est le principe du mouvement. Il contrôle le sys-
tème nerveux, la circulation, la motricité, les fonctions
d’élimination.
Pitta
est le principe de l’assimilation. Il contrôle le
système endocrinien, la digestion, le métabolisme et la
régulation thermique.
Kapha
est le principe de la structure. Il contrôle le
système immunitaire, la structure, la fixation et la coor-
dination des données dans l’organisme. Quand l’équi-
libre des trois
doshas
est perturbé, les symptômes de
la maladie peuvent apparaître. Si de petites erreurs
peuvent avoir de grandes conséquences négatives, de
petites mesures visant à l’équilibre peuvent également
avoir de grandes influences positives sur l’organisme
et la santé. Toute influence, aussi petite soit-elle, peut
contribuer à la guérison complète du corps-esprit. Le
rôle de l’Ayurvéda ou de tout autre système de santé
holistique est de conserver l’harmonie du corps et de
le mettre en accord avec les lois de la nature et de
l’univers. En cas de problème, il faut intervenir le plus
tôt possible afin d’éviter le développement des forces
destructrices et de rétablir ainsi l’harmonie. Dans un
premier stade, les pathologies sont vulnérables et, par
de petites mesures, l’équilibre peut être rapidement
rétabli. La santé est appelée
Prakriti
(constitution natu-
relle en harmonie) et la maladie
Vikriti
(destruction de
l’harmonie naturelle).
Chaque individu peut présenter un mélange des trois
bio-énergies. L’équilibre d’un être humain ne signifie
pas que nous devons à tout prix présenter un tiers de
chaque, car nous sommes tous différents et chaque
Prakriti
a sa propre vibration primordiale. Les trois dos-
has sont présents dans chaque être humain, mais leurs
variations sont innombrables.
VARIATION DES TROIS DOSHAS
De manière générale, nous pouvons distinguer
10
constellations
:
1 à 3
.
Les personnes dont un
dosha
est très dominant
par rapport aux deux autres. Nous parlons alors d’un
Vata, Pitta
ou
Kapha
typique.
4.
Les personnes
tridoshas
ou
Vata, Pitta, Kapha
sont à
peu près présents à parts égales.
5.
Les
Vata-Pitta
, chez lesquelles
Vata
est le
dosha
do-
minant.
Pitta
est assez présent et
Kapha
peu présent.
6.
Les
Pitta-Vata
, c’est l’inverse du précédent et
Kapha
est également peu présent.
7.
Vata-Kapha
8.
Kapha-Vata
9.
Pitta-Kapha
10.
Kapha-Pitta
Par exemple : La
Prakriti
de Jean est
Vata-Pitta
: com-
posée de 45% de
Vata
, 35% de
Pitta
et 20% de
Kapha
.
La
Prakriti
de Mireille est
Kapha-Pitta
: composée de
50% de
Kapha
, 30% de
Pitta
et 20% de
Vata
.
A première vue, nous pouvons conclure que Jean a un
tempérament chaud. Il est vif, facilement submergé par
ses émotions et sensible au bruit. Mireille fait partie des
personnes plus calmes qui savent prendre du recul.
Elle peut sembler introvertie et aurait tendance à fuir
les conflits. Tant qu’une personne vit selon sa
Prakrit
i,
elle se sent bien.
LA CONSÉQUENCE
DU DÉSÉQUILIBRE
Le bruit, la pollution, les aliments non adéquats, une
activité professionnelle qui s’exerce sous la peur et
sans motivation personnelle peuvent changer le pour-
centage des
doshas
et créer la maladie, appelée
Vikriti
.
Avant que la pathologie ne se manifeste vraiment, nous
pouvons observer de nombreux signes précurseurs.
Reprenons le cas de Jean : il se sent bien et présente
une bonne santé tant que les doshas sont comme indi-
qués ci-dessus. Toutefois, le stress, la peur, une nourri-
S
ANTÉ HOL I ST IQUE