Page 19 - Magazine Essentiel n25

Version HTML de base

seul détail mais conserver une vue d’ensemble en
permanence ; ce qui n’est pas habituel chez les ratio-
nalistes de nos contrées. Pour la médecine chinoise,
la main gauche représente avant tout les tendances
congénitales ou héréditaires. Par exemple, les signes
du diabète héréditaire semblent beaucoup plus
accentués sur les mains gauches des patients. Les
taoïstes ont un point de vue encore plus étonnant qui
corrobore le travail du Qi Gong :
la main gauche de l’homme reflète ses actions, ses
aspirations, sa santé et ses émotions. Sa main droite
représente son potentiel héréditaire, sa destinée ;
pour la femme, tout doit être inversé et la main droite
représente ses actions, la main gauche son hérédité.
Nous laisserons au lecteur le libre choix d’une diffé-
rence droite/gauche en marquant cependant notre
choix personnel vers cette dernière interprétation
taoïste. Il est donc souhaitable de réaliser les poten-
tialités que l’on peut voir dans la main droite. Mais au
final, ce que l’on arrive à en faire est ce qui est visible
dans la main gauche.
L’aspect général de la main
Les thérapeutes chinois accordaient peu d’importance
à l’aspect général de la main trop modelée, selon eux,
par l’hérédité et l’appartenance ethnique. Formée de
27 os, la structure de la main donne quelques indi-
cations sur le potentiel vital de naissance, ce que les
taoïstes nomment le Jing. Il existe cependant quelques
lignes directrices qui peuvent s’avérer utiles sans ren-
trer dans le détail des lignes et des monts.
Le poignet
La finesse du poignet était reliée à la finesse intel-
lectuelle :
poignet fin : constitution délicate mais intellect aiguisé ;
poignet épais et bien enrobé : bons émoluments
pour le fonctionnaire (sic).
Les « racettes », lignes qui entourent partiellement ou
complètement le poignet, étaient synonymes de qua-
lité d’esprit exceptionnelle. Si elles font le tour du poi-
gnet, ces qualités deviendront opérationnelles. Plus
ces racettes sont nombreuses, plus nombreuses
sont ces qualités.
Examen général
des doigts de la main
Le premier élément de cette évaluation consiste à
comparer la longueur des doigts à celle de la paume :
doigts plus longs : générosité ;
doigts plus courts que la paume : avidité.
Globalement, selon l’ancienne chirologie :
les os constituent les racines du bonheur, ils doivent
être solides et longs ;
les chairs illustrent les possessions, elles doivent
être abondantes ;
les muscles : la capacité à l’effort.
Les cinq types de mains
Ces cinq types de mains sont bien sûr reliés aux Cinq
Éléments traditionnels des taoïstes. Leur usage est
d’un intérêt relatif, en voici cependant les bases.
La main du Bois : toute ridée de nombreuses lignes,
sèche et maigre, elle démontre un tempérament hé-
patique.
La main du Feu : longue et fine, elle donne beau-
coup d’agitation émotionnelle.
La main de la Terre : courte et lourde, elle porte au
travail pointilleux.
La main du Métal : bien lisse et creusées de triples
lignes aux jointures des doigts, elle donne une grande
capacité d’action.
La main de l’Eau : boudinée, petite et ronde, elle
promet douleurs et dépression.
„
18
Magazine
ESSENTIEL
C
ONNAI SSANCE DE SOI